Féminicides par compagnons ou ex publiés en mars 2021

26. Marie-Jeanne

Titre XL

Mardi 30 mars à Vitrolles (Bouches-du-Rhône), Marie-Jeanne (75 ans) a été abattue par son mari. Il a ensuite tenté de se suicider. Selon le journal, il s'agirait d'un couple de retraités.

Une enquête est en cours.

Pas d'autre article pour le moment #omerta

25. XX

Titre XL

Mardi 30 mars à Saint-Etienne (Loire), une femme (septuagénaire) a été étouffée par son mari (80 ans) à leur domicile. L'homme a appelé la police pour avouer les faits avant de tenter de se suicider avec une arme.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'octogénaire a laissé une lettre pour expliquer qu'il a tué sa femme et voulu se suicider car IL a une maladie incurable et a perdu un proche récemment 😡 C'est un #crimedepossession où un homme s'octroie un droit de vie et de mort sur sa compagne qui n'a pas le droit, selon lui, d'exister sans lui !

Une enquête a été ouverte par le parquet pour des faits d'homicide par conjoint #féminicide

Une autopsie de la victime a été ordonné. L'octogénaire était quant à lui hospitalisé dans un état grave, il est décédé dans la nuit de mardi à mercredi.

24. Pascale

Titre XL

Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 mars à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Pascale Gomez (55 ans) est morte suite à l'incendie de son appartement, allumé par son ex-conjoint (55 ans).
Selon les premiers éléments de l'enquête, l'ex-compagnon de la victime a été vu par des voisins quittant précipitamment les lieux quand l'incendie a démarré. Malgré l'intervention des secours, la victime, gravement brûlée et intoxiquée par les fumées, a succombé à ses blessures à l'hôpital.
3 autres résidents de l'immeuble ont également été blessés dans l'incendie.
Une enquête a été ouverte par le parquet pour des faits d'homicide par ex-conjoint #féminicide et incendie criminel.
L'homme, actuellement en fuite, est très défavorablement connu des services de police, notamment pour plusieurs procédures de violences conjugales 😡 il avait notamment été condamné en 2018 pour avoir violenté la victime.
L'autopsie a révélé que la victime avait reçu des coups avant de mourir mais des analyses plus poussées doivent être effectuées.
Une voisine ayant témoigné dans la presse indique : "Je ne connaissais pas ma voisine et cet homme, mais j'appelais régulièrement la police pour tapage nocturne car j'entendais des disputes".
Finalement interpellé en fin de journée à proximité du lieu du crime, l'ex-compagnon a été placé en garde à vue. Sa garde à vue a été prolongée.

23. Magali

Titre XL

Mercredi 10 février à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) Magali Blandin (42 ans) a été tuée par son ex mari Jérôme Gaillard (45 ans). Son corps sans vie a été découvert dans la campagne autour de Montauban-de-Bretagne où réside son ex-mari. Il aurait fait appel à des complices, dont ses propres parents âgés de 72 et 75 ans 😱 qui semble-t-il l'ont aidé dans son projet criminel.
Magali était victime de violences conjugales et avait déposé plainte. L’enquête avait été classée sans suite.
Le tueur a mis lui même les enquêteurs sur la piste en déclarant une tentative d'extorsion de fonds de la part de ses complices.
Il aurait avoué le 19 mars et indiqué aux enquêteurs le lieu où avait été dissimulé le corps de la victime.
Lors d'une conférence de presse, le procureur a indiqué que Jérôme Gaillard, l'ex-mari de Magali Blandin, a avoué l'avoir attendue dans son immeuble avant de la tuer à coups de batte de baseball. Puis il a effacé les traces de son crime avant d'enterrer le corps de Magali dans les bois après l'avoir recouverte de chaux vive 😡 le procureur ajoute que "Ce crime s'inscrit dans la triste liste des homicides conjugaux #feminicide, on est dans un homicide conjugal assez classique, il y a cette notion de possession de l'autre, cette notion d'emprise, cette notion de 'tu ne peux pas partir' " #crimedepossession
Jérôme Gaillard a été mis en examen pour meurtre par ex-conjoint et tentative de meurtre par ex-conjoint en bande organisée. Il a été incarcéré. Il a expliqué au cours de sa garde à vue, avoir demandé à des Géorgiens d’exécuter Magali en échange de 20 000 euros à l'automne 2020 avant de finalement la tuer lui-même.
Les parents de Jérôme Gaillard ont été mis en examen pour tentative de meurtre par ex-conjoint en bande organisé et complicité de meurtre par ex-conjoint. Ils ont également été incarcérés.
Enfin, le voisin géorgien (39 ans) de Jérôme Gaillard est mis en examen et écroué pour "tentative d’extorsion en bande organisée en récidive légale" et "destruction de preuve d’un crime pour faire obstacle à la manifestation de la vérité". Selon Ouest-France, sa voiture a servi à transporter le cadavre de Magali Blandin.
Elle était mère de 4 enfants, âgés de 4 ans, 7 ans, 12 ans et 14 ans. Ils sont quant à eux sous le coup d’une mesure de placement en urgence par les services sociaux.
Vendredi 23 juillet, la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Rennes a rejeté pour la deuxième fois les demandes de remise en liberté sous contrôle judiciaire des parents de Jérôme Gaillard, Jean et Monique. Ils restent mis en examen et incarcérés pour "complicité de meurtre par conjoint" et "complicité de tentative de meurtre par conjoint".
Lundi 1er novembre 2021, Jérôme Gaillard s'est pendu dans sa cellule, échappant ainsi à la Justice.

22. Peggy

Titre XL

Dimanche 14 mars à Folschviller (Moselle), Peggy (45 ans) a été abattue avec un pistolet par son ex-conjoint Marouf Morsli (58 ans) après avoir été prise en otage dans la maison familiale.

Ce sont les 2 enfants du couple qui ont alerté les forces de l'ordre en début d'après-midi, précisant que leur père serait porteur d'une arme. Le quartier a immédiatement été bouclé pour des raisons de sécurité et des négociations ont été entamées avec l'homme qui exigeait "la reprise de la vie commune" avec son ex-compagne alors qu'ils étaient séparés depuis plusieurs années 😡 #crimedepossession

Le GIGN a été appelé en renfort, des coups de feu ont été entendus et l'assaut a été donné peu avant minuit. Malheureusement, ce sont deux corps qui ont été découverts, l'homme ayant abattu son ex-conjointe avant de se suicider #féminicide

Le procureur de la République de Sarreguemines, Olivier Glady confirme qu'il s'agit « d'un féminicide (...) sur fond de séparation conjugale » suivi d'un suicide de l'auteur des faits

21. Annick

Titre XL

Dimanche 7 mars à Tucquegnieux (Meurthe-et-Moselle), Annick Bermand (51 ans) est morte étranglée par son ex-conjoint Nadir Chekab (55 ans). C'est au cours d'un rendez-vous chez le médecin généraliste, vendredi 12 mars, que l'homme a avoué avoir étranglé son ex-compagne "au cours d'une violente dispute" 5 jours auparavant.

Prévenus, les gendarmes se sont rendus au domicile du couple et y ont trouvé le corps sans vie de la victime. L'homme a indiqué qu'ils étaient séparés depuis de nombreuses années mais continuaient à vivre sous le même toit.

Une enquête a été ouverte par le parquet pour des faits d'homicide par conjoint #féminicide
L'homme a été mis en examen et écroué.

Annick était victime de violences conjugales depuis 20 ans, elle avait porté plainte à de multiples reprises, toutes classées sans suite 😡 Comble de la perversion, en 2015 puis 2017, certificats médicaux à l’appui, Nadir Chekab avait porté plainte contre Annick pour violences conjugales ! Elle a évité de peu la prison ferme et s'est vu contrainte de porter, pendant quatre mois, un bracelet électronique 😡 #JusticeComplice

Elle était mère d'un garçon.

20. Amélie

Titre XL

Dans la nuit de vendredi 12 à samedi 13 mars à Mably (Loire) Amélie Amar (34 ans) a été poignardée à mort par son ex conjoint Aliou Adama Coundoul (32 ans) de plusieurs coups de couteau notamment portés au niveau de la carotide.
Il s’est lui même rendu au commissariat de police vers 5 heures du matin, avec du sang sur les mains et s’est accusé du meurtre, expliquant « avoir fait une bêtise ».
Des voisins témoignent avoir entendu des cris dans la nuit, entre 2h 30 et 4 heures.
Une enquête a été ouverte par le parquet pour des faits d'homicide par conjoint #féminicide
L'homme a été mis examen pour meurtre, la préméditation n'ayant pas été retenue 😡
Une autopsie de la victime est également prévue en début de semaine.

19. Sandrine

Titre XL

Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 mars à Champagne sur Oise (Val d'Oise), Sandrine Edouard (23 ans) a été poignardée à mort par son compagnon (23 ans) en présence de son bébé de 7 mois.

La victime a été retrouvée en arrêt cardio respiratoire par les gendarmes vers 1 heure du matin.
Le tueur a tenté de se suicider en ingérant "des produits et des substances illicites" et en menaçant de sauter du toit de la maison.

Il a finalement pu être interpellé et hospitalisé. Il devrait mis en pour homicide volontaire par conjoint #féminicide

18. Geneviève

Titre XL

Mercredi 10 mars à Saint-Joseph (La Réunion), Geneviève Boivilliers (78 ans) a été tuée par son mari Joseph Hoarau (85 ans) dans leur maison. Il a également tué leur voisine et aide-ménagère Marie Daisy Hoareau (56 ans). Il aurait utilisé une arme blanche, une machette ou un couteau.
À leur arrivée, les secours ont tenté en vain de réanimer les deux femmes. Trois personnes, proches des victimes et de l'auteur et présentes sur place au moment des faits, ont été placées en garde à vue.
L'homme a été transporté à l'hôpital. Dans son quartier il est connu pour son "caractère fort" et il ne fréquentait personne. L'enquête s'oriente évidemment vers un double #féminicide.
À l'issue de son audition le 12 mars 2021, il a été mis en examen pour meurtre sur conjoint, pour meurtre et placé en détention.

17. Alisha

Titre XL

Lundi 8 mars à Argenteuil (Val-d'Oise), Alisha Khalid (14 ans) est morte après avoir été sauvagement battue et poussée dans la Seine par son ex-petit-ami Théo (15 ans) et la nouvelle copine Juni (15 ans) de celui-ci. Son corps immergé, portant de multiples marques de coups, a été découvert quelques heures plus tard par les secours.

C'est la mère du jeune homme qui a prévenu la police après que son fils soit rentré avec des vêtements couverts de sang et lui ait avoué avoir violemment frappé Alisha avec sa nouvelle copine puis ils l'auraient poussée dans la Seine """"Il m'a dit j'ai tapé sur Alisha et je crois qu'elle est morte"" 😡

La mère de l'adolescent s'est précipitée sur les lieux, au niveau d'un viaduc et y aurait trouvé une mèche de cheveux ensanglantée ainsi qu'un gant. Elle a alors prévenu le commissariat. À son retour, son fils et sa petite amie avaient pris la fuite. Interpellés quelques heures plus tard chez un ami, le couple d'adolescents a été placé en garde à vue. Le parquet a ouvert une enquête pour assassinat.

Alisha était victime depuis plusieurs semaines de harcèlement et de ""revenge porn"" de la part de la nouvelle copine de son ex et de celui-ci. Elle aurait indiqué à sa mère être menacée de mort. Une bagarre aurait eu lieu la semaine dernière entraînant une exclusion et un conseil de discipline pour le couple d'agresseurs.

Non Le Parisien ce n'est pas ""Une histoire de jalousie entre filles"" 🤮🤮🤮 #pressecomplice
Malgré son jeune âge, Alisha est une victime de #féminicide, harcelée, humiliée, menacée, traquée, battue et poussée jusqu'à la mort 😢

Mercredi 10 mars 2021, le procureur a tenu une conférence indiquant que les deux adolescents ont été mis en examen pour assassinat. La préméditation a été retenue car le jeune homme a organisé un guet-apens, avec la complicité de sa copine, pour attirer Alisha et la tuer. Il ne supportait pas que les deux jeunes filles puissent encore être amies et il n'a eu de cesse de harceler et menacer Alisha dans les semaines précédentes.
Seul Théo aurait porté des coups à Alisha avant de demander à sa petite amie Juni de l'aider à soulever la victime et la jeter dans la Seine du haut d'un ponton de plusieurs mètres de haut.
Le procureur a également rappelé que les faits ne rélèvent pas du simple harcèlement scolaire mais bien d'un assassinat, le harcèlement n'étant qu'une partie des violences et souffrances endurées par Alisha.

Pour ces faits, les deux adolescents vont être mis en détention et seront jugés, à l'issue de l'instruction, devant la Cour d'assises. Ils encourent un maximum de 20 ans de prison en raison de l'excuse de minorité."

16. Jeannette

Titre XL

Dimanche 7 mars à Gujan-Mestras (Gironde), Jeannette Dubrana (86 ans) a été abattue par son mari Albert Goguet (79 ans) dans leur maison. Il s'est ensuite suicidé en retournant l'arme contre lui.

C'est une infirmière venant effectuer des soins à leur domicile qui a fait la macabre découverte et prévenu les secours.

Selon le parquet de Bordeaux, contacté par le site 20 Minutes, « un écrit a été trouvé sur place, laissant penser à un suicide, l’homme ayant certainement tué sa femme, avant de retourner l’arme contre lui." #féminicide

Nous tenons encore une fois à rappeler qu'abattre sa femme comme du gibier, ce n'est ni de l'amour ni de la compassion ! C'est un #crimedepossession où un homme s'octroie un droit de vie et de mort sur sa compagne.

Elle était mère de 3 enfants.

15. Fatima

Titre XL

Dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 mars à Lyon (Rhône), Fatima Yahiaoui (30 ans) a été tuée à coups de marteau par son compagnon Mohammed El Amine Filali (32 ans) dans leur appartement. Les 2 jeunes enfants du couple étaient présents dans l'appartement.

C'est leur fils (6 ans), inquiet de ne pas trouver ses parents, qui a prévenu sa tante. Celle-ci a immédiatement prévenu les secours.
Les pompiers sont intervenus rapidement pour prendre en charge la victime mais celle-ci était déjà décédée. Son corps présentait des marques de coups mais également des traces d'asphyxie. La police, également sur place, a effectué les premières constatations et orienté immédiatement l'enquête vers le conjoint de la victime.

Le parquet confirme qu'une enquête pour homicide volontaire #féminicide est ouverte et indique également qu'une procédure de médiation avait mis en place en 2015 suite à des faits de violence du conjoint sur la victime.

Le compagnon de la victime, en fuite, était activement recherché. Il a été interpellé en Suisse vendredi 5 mars vers 23h15. Placé en détention par les autorités helvétiques, il sera prochainement extradé vers la France.

Selon des proches de Fatima, elle venait de quitter son ex-compagnon quelques jours avant #crimedepossession