Féminicides par compagnons ou ex publiés en août 2022

Mercredi 31 août à Villeurbanne (Rhône), Ghania (50 ans) a été mortellement poignardée, par son mari (60 ans) à leur domicile. Les 2 enfants du couple âgés de 9 et 19 ans étaient présents au moment des faits, de même qu'un autre enfant de 5 ans que la victime, qui était assistante maternelle, gardait. 
L'homme s'est ensuite rendu au commissariat pour avouer "avoir donné des coups" à son épouse. 
Le voisinage témoigne des violences récurrentes de cet homme sur sa compagne, mais, semble t il, personne ne l'avait signalé.

79. Ghania

Poignardée à mort

Mercredi 31 août à Villeurbanne (Rhône), Ghania (50 ans) a été mortellement poignardée, par son mari (60 ans) à leur domicile. Les 2 enfants du couple âgés de 9 et 19 ans étaient présents au moment des faits, de même qu'un autre enfant de 5 ans que la victime, qui était assistante maternelle, gardait.

Dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 août à Wittenheim (Haut-Rhin), une femme (74 ans) a été étranglée par son compagnon (61 ans) à son domicile. C'est un voisin qui a prévenu les secours en indiquant que le comportement du conjoint était suspect. Les secours ont trouvé le corps de la victime, un foulard serré autour du cou. Son conjoint a fini par évoquer un étranglement dont il serait l'auteur.
L'homme a été interpellé et placé en garde à vue. 
La procureure de Mulhouse a confirmé les faits et a précisé que le compagnon "allait être déféré devant un juge d'instruction en vue de sa mise en  examen pour meurtre sur conjointe" #Féminicide

78.XX

Étranglée à mort

Dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 août à Wittenheim (Haut-Rhin), une femme (74 ans) a été étranglée par son compagnon (61 ans) à son domicile. C'est un voisin qui a prévenu les secours en indiquant que le comportement du conjoint était suspect. Les secours ont trouvé le corps de la victime, un foulard serré autour du cou. Son conjoint a fini par évoquer un étranglement dont il serait l'auteur.

Mardi 30 août à Bora-Bora (Polynésie française), Linda  (52 ans) a été tuée par son conjoint (49 ans). La veille, l'homme l'a poignardée en pleine poitrine. Elle s'est rendue à l'hôpital de Bora-Bora, puis a été évacuée vers l'hôpital de Tahiti, où elle est décédée de ses graves blessures dans la nuit.
Une enquête a été ouverte.
Elle était mère de six enfants et vivait en couple avec son agresseur depuis 4 ans.

77. Linda

Poignardée à mort

Mardi 30 août à Bora-Bora (Polynésie française), Linda (52 ans) a été tuée par son conjoint (49 ans). La veille, l'homme l'a poignardée en pleine poitrine. Elle s'est rendue à l'hôpital de Bora-Bora, puis a été évacuée vers l'hôpital de Tahiti, où elle est décédée de ses graves blessures dans la nuit.

Mardi 30 août à Boulazac-Isle-Manoire (Dordogne), une femme (52 ans) a été tuée d'une vingtaine de coups de couteau par son mari (53 ans) à leur domicile. C'est lui qui a appelé les secours en leur indiquant être l’auteur des coups de couteau, puis il a quitté les lieux. Cet ancien gendarme, radié en 2014 a été retrouvé dans la nuit et immédiatement placé en garde à vue
Le parquet confirme qu'une enquête pour "homicide aggravé" est ouverte #féminicide 
Selon France Bleu, la victime avait porté plainte contre son mari. Lui avait également déposé plainte contre elle 😡 Cependant, le parquet de Périgueux affirme "qu'aucune procédure judiciaire n'est en cours". #JusticeLaxiste

76. XX

Poignardée à mort

Mardi 30 août à Boulazac-Isle-Manoire (Dordogne), une femme (52 ans) a été tuée d'une vingtaine de coups de couteau par son mari (53 ans) à leur domicile. C'est lui qui a appelé les secours en leur indiquant être l’auteur des coups de couteau, puis il a quitté les lieux. Cet ancien gendarme, radié en 2014 a été retrouvé dans la nuit et immédiatement placé en garde à vue

Vendredi 26 août à Alièze (Jura) le corps de Sylveline Lacroix (49 ans) a été retrouvé à son domicile. Son compagnon (40 ans), déjà CONNU de la justice pour avoir été "condamné "à 4 reprises dont en 2021 pour des faits de violences conjugales sur une autre femme, a pris la fuite. Un mandat de recherche national avait été émis par le Tribunal Judiciaire de Lons-le-Saunier.
Il a finalement été interpellé samedi 27 août, alors qu'il se rendait au poste de police municipale de Carnon (Hérault) pour signaler la perte de son portefeuille. Il a été immédiatement placé en garde à vue et a expliqué avoir "une amnésie mais aussi le sentiment d'avoir fait une énorme bêtise" 😡
Une autopsie a été ordonnée.
L’hypothèse d’une mort violente « impliquant l’intervention d’un tiers » est retenue. Une enquête est ouverte pour "homicide volontaire aggravé" #féminicide .

75. Sylveline

Battue à mort

Vendredi 26 août à Alièze (Jura) le corps de Sylveline Lacroix (49 ans) a été retrouvé à son domicile. Son compagnon (40 ans), déjà CONNU de la justice pour avoir été "condamné "à 4 reprises dont en 2021 pour des faits de violences conjugales sur une autre femme, a pris la fuite. Un mandat de recherche national avait été émis par le Tribunal Judiciaire de Lons-le-Saunier.

Dimanche 21 août à Carrières-sur-Seine (Yvelines), Clara (19 ans) a été égorgée par son compagnon Raphaël (20 ans) au domicile de celui-ci. C'est la victime qui a téléphoné elle-même aux pompiers en criant "à l'aide" avant que la communication ne soit brutalement interrompue. Des voisins ont également prévenu la police après avoir entendu "les bruits d'une bagarre". À l'arrivée des policiers, le meurtrier a d'abord refusé d'ouvrir la porte, avant de céder et avouer avoir fait "une grosse bêtise" 😡
Les forces de l'ordre découvrent alors Clara, gisant dans son sang, la gorge tranchée. Malgré leurs multiples tentatives, ainsi que celle du Samu, pour stopper l'hémorragie et la réanimer, elle décède sur place. 
Déjà connu de la Justice pour des faits de violences, notamment des violences conjugales en 2018, le compagnon a été immédiatement interpellé, ainsi qu'un autre homme (21 ans) également présent dans l'appartement. Une enquête pour "homicide volontaire" est ouverte #féminicide

74. Clara

Égorgée à mort

Dimanche 21 août à Carrières-sur-Seine (Yvelines), Clara (19 ans) a été égorgée par son compagnon Raphaël (20 ans) au domicile de celui-ci. C'est la victime qui a téléphoné elle-même aux pompiers en criant "à l'aide" avant que la communication ne soit brutalement interrompue. Des voisins ont également prévenu la police après avoir entendu "les bruits d'une bagarre". À l'arrivée des policiers, le meurtrier a d'abord refusé d'ouvrir la porte, avant de céder et avouer avoir fait "une grosse bêtise" 😡

Mercredi 17 août à Plédran (Côte d'Armor) une femme (86 ans) a été abattue, avec une arme à feu, par son compagnon (86 ans), puis il a tenté de se suicider. Ensuite, il aurait lui-même prévenu les pompiers.Transporté à l'hôpital, il est décédé dans la nuit.

Une enquête a été confiée à la gendarmerie. Les militaires se sont immédiatement orientés sur la piste d’un #féminicide, suivi du suicide de l’auteur, « thèse au demeurant suggéré par le mari dans un écrit laissé sur les lieux et dans lequel il "explique" son geste », indique le parquet dans un communiqué de presse.

73. XX

Abattue avec une arme à feu

Mercredi 17 août à Plédran (Côte d'Armor) une femme (86 ans) a été abattue, avec une arme à feu, par son compagnon (86 ans), puis il a tenté de se suicider. Ensuite, il aurait lui-même prévenu les pompiers.Transporté à l'hôpital, il est décédé dans la nuit.

Dimanche 14 août au Lamentin (Martinique), Marie-Josèphe Regard (54 ans) a été mortellement poignardée, à son domicile, par son "ami d'enfance" (54 ans) dont elle était très proche. L'homme, extrêmement jaloux et possessif, contrôlait la vie de Marijo, ses fréquentations et la considérait très certainement comme sa compagne ou sa propriété ! #crimedepossession
D'après les pompiers, la victime présentait de nombreuses blessures à l'arme blanche, probablement un coutelas.
C'est le compagnon actuel de Marijo et des voisins, inquiets de ne pas avoir des nouvelles, qui ont fait la macabre découverte et prévenu les secours. Le meurtrier a été interpellé sur place dans le jardin. Une enquête pour "homicide volontaire" est ouverte #féminicide

72. Marie-Josèphe

Poignardée à mort

Dimanche 14 août au Lamentin (Martinique), Marie-Josèphe Regard (54 ans) a été mortellement poignardée, à son domicile, par son "ami d'enfance" (54 ans) dont elle était très proche. L'homme, extrêmement jaloux et possessif, contrôlait la vie de Marijo, ses fréquentations et la considérait très certainement comme sa compagne ou sa propriété ! #crimedepossession

Lundi 8 août à Mulhouse (Haut-Rhin), Sonia (51 ans) a été tuée par son conjoint (sexagénaire) d'un coup fusil de chasse en pleine poitrine. C'est une fille de la victime qui a prévenu les secours et indiqué que son beau-père avait tiré sur sa mère. Transportée à l'hôpital dans un état grave, elle n'a pas survécu.
L'homme prétend qu'il s'agit d'un accident. Il a cependant été placé en détention. Une information judiciaire est ouverte pour "homicide volontaire." #féminicide
Elle était mère de 2 filles.

71. Sonia

Abattue avec une arme à feu

Lundi 8 août à Mulhouse (Haut-Rhin), Sonia (51 ans) a été tuée par son conjoint (sexagénaire) d'un coup fusil de chasse en pleine poitrine. C'est une fille de la victime qui a prévenu les secours et indiqué que son beau-père avait tiré sur sa mère. Transportée à l'hôpital dans un état grave, elle n'a pas survécu.

Jeudi 11 août à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), Magali (42 ans) a été poignardée à mort par son conjoint, Christophe (42 ans), à son domicile. La Police est intervenue pour un homme menaçant de se suicider. Sa compagne a été retrouvée inconsciente, le corps lardé de coups de couteau. Elle n'a pu être réanimée. L'homme a avoué le meurtre.Une enquête a été ouverte pour « meurtre sur conjoint » . #féminicide

Elle était mère de 2 enfants.

70. Magali

Poignardée à mort

Jeudi 11 août à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), Magali (42 ans) a été poignardée à mort par son conjoint, Christophe (42 ans), à son domicile. La Police est intervenue pour un homme menaçant de se suicider. Sa compagne a été retrouvée inconsciente, le corps lardé de coups de couteau. Elle n'a pu être réanimée. L'homme a avoué le meurtre.

Mercredi 10 août à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), Rianne K. (22 ans) a été mortellement poignardée par son compagnon Cyril G. (31 ans) dans leur appartement. L'homme a ensuite tenté de se suicider en sautant du deuxième étage.
Les pompiers ont d'abord été appelés par des passants pour le conjoint qui s'est défenestré puis c'est en inspectant l'appartement qu'ils ont découvert le corps sans vie de la jeune femme, présentant plusieurs plaies.
Une enquête pour "homicide par conjoint" devrait être ouverte #féminicide 
Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple était en instance de séparation. La jeune femme aurait fait part de sa volonté de quitter son compagnon et leur domicile.

69. Rianne

Poignardée à mort

Mercredi 10 août à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), Rianne K. (22 ans) a été mortellement poignardée par son compagnon Cyril G. (31 ans) dans leur appartement. L'homme a ensuite tenté de se suicider en sautant du deuxième étage.

Samedi 6 août à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique), Anne-Françoise (58 ans) a été battue à mort par son compagnon (38 ans) dans son appartement. Interpellé sur place, l'homme a depuis été mis en examen et écroué pour "homicide par conjoint" #Féminicide 
Lors de son audition, il aurait reconnu avoir donné "un coup de poing et une claque" à sa compagne 😡
La veille, des passants avaient alerté la gendarmerie après avoir vu la victime avec une blessure sur la joue. Les militaires l'avaient raccompagnée à son domicile mais elle n'avait pas voulu porter plainte. C'est le lendemain, samedi 6 août, qu'ils ont découvert son corps après être venus prendre de ses nouvelles.
La victime avait déjà déposé une plainte contre son concubin, début juillet, pour des faits de dégradations, selon le parquet.

68. Anne-Françoise

Battue à mort

Samedi 6 août à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique), Anne-Françoise (58 ans) a été battue à mort par son compagnon (38 ans) dans son appartement. Interpellé sur place, l'homme a depuis été mis en examen et écroué pour "homicide par conjoint" #Féminicide
Lors de son audition, il aurait reconnu avoir donné "un coup de poing et une claque" à sa compagne 😡

Vendredi 5 août à Pernes-les-Fontaines (Vaucluse) Tricia Caddeo (trentenaire) a été poignardée à mort par son conjoint, Thomas Lafont (trentenaire). L'homme s'est ensuite suicidé.

La victime avait alerté des proches des violences qu'elle subissait de la part de son mari. Ceux ci ont prévenu les gendarmes qui se sont rendus au domicile et ont découvert les corps.
Une enquête est en cours. Les autopsies sont prévues lundi.
#omerta du parquet pour le moment.

Elle était mère de 3 enfants

67. Tricia

Poignardée à mort

Vendredi 5 août à Pernes-les-Fontaines (Vaucluse) Tricia Caddeo (trentenaire) a été poignardée à mort par son conjoint, Thomas Lafont (trentenaire). L'homme s'est ensuite suicidé.

La victime avait alerté des proches des violences qu'elle subissait de la part de son mari. Ceux ci ont prévenu les gendarmes qui se sont rendus au domicile et ont découvert les corps.

Mercredi 3 août à Chateaudun (Eure-et-Loir), Marie-Lise (64 ans) a été mortellement poignardée à 6 reprises et partiellement égorgée par son mari Christian Marceau (66 ans) dans leur pavillon. C'est un voisin qui prévenu les secours après avoir entendu les cris de l'épouse. À l'arrivée des gendarmes, le mari, couvert de sang, a avoué les faits, expliquant que sa femme venait de lui annoncer qu'elle le quittait et il aurait "pêté les plombs" 😡 #crimedepossession 

Dans sa frustration meurtrière, il également tué le chat.
Le procureur de Chartres a mis le sexagénaire en examen pour "meurtre aggravé" à l'issue de sa garde à vue où il a reconnu être l'auteur de ce crime.  #féminicide

66. Marie-Lise

Poignardée à mort

Mercredi 3 août à Chateaudun (Eure-et-Loir), Marie-Lise (64 ans) a été mortellement poignardée à 6 reprises et partiellement égorgée par son mari Christian Marceau (66 ans) dans leur pavillon. C'est un voisin qui prévenu les secours après avoir entendu les cris de l'épouse. À l'arrivée des gendarmes, le mari, couvert de sang, a avoué les faits, expliquant que sa femme venait de lui annoncer qu'elle le quittait et il aurait "pêté les plombs" 😡 #crimedepossession

Mercredi 3 août à Montargis (Loiret), Clothilde G. (31 ans), enceinte de 8 mois, a succombé à ses blessures à l'hôpital, après avoir été  battue par son mari (35 ans) à leur domicile. Le foetus qu'elle portait n'a pas non plus survécu. #Foeticide
Face aux nombreuses fractures et blessures de la jeune femme, les enquêteurs privilégient la thèse du #féminicide 
L'homme a été interpellé et placé en garde à vue.
Des réquisitions de placement en détention provisoire vont être prises contre le mari de la victime ainsi que sa seconde femme, également enceinte, et mère d'un enfant de 3 ans. Elle est soupçonnée de complicité de meurtre.
L'autopsie a révélé que la victime pourrait avoir été battue et torturée depuis des semaines.
Tous 2 vont être mis en examen pour meurtre avec acte de torture et barbarie.
La victime était mère de 3 enfants.
Les 4 enfants ont été confiés aux services de l'Aide Sociale à l'Enfance.

65. Clothilde

Battue à mort

Mercredi 3 août à Montargis (Loiret), Clothilde G. (31 ans), enceinte de 8 mois, a succombé à ses blessures à l'hôpital, après avoir été battue par son mari (35 ans) à leur domicile. Le foetus qu'elle portait n'a pas non plus survécu. #Foeticide
Face aux nombreuses fractures et blessures de la jeune femme, les enquêteurs privilégient la thèse du #féminicide
L'homme a été interpellé et placé en garde à vue.