63. Marie-Agnès

Battue à mort

63. Marie-Agnès

Dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 juillet à Bourail (Nouvelle-Calédonie), Marie-Agnès (33 ans) a été frappée à mort par son compagnon (32 ans). Son corps, découvert dans son lit par des membres de sa famille, présentait de nombreuses traces de coups.
Les premiers examens réalisés ce dimanche 31 juillet indiquent "la présence d’un œdème cérébral marqué associé à une hémorragie intra-cranienne aïgue, un pneumothorax ainsi qu’une lésion thoracique". Le compagnon n'aurait reconnu qu'une gifle et un coup de poing durant son audition.
À l'issue de sa garde à vue, l'homme a été mis en examen pour "homicide par conjoint" mais laissé LIBRE sous contrôle judiciaire 🤬 #JusticeLaxiste
Le procureur précise que le parquet, "qui avait communiqué des réquisitions de placement en détention provisoire, se réserve la possibilité de faire appel de cette décision de placement sous contrôle judiciaire"
Le parquet ayant interjeté appel de la décision initiale du juge des libertés et de la détention, un juge a ENFIN ordonné la mise en détention provisoire du compagnon meurtrier au Camp-Est, mercredi 10 août.
Elle était mère de 2 enfants âgé de 2 et 8 ans.