Féminicides par compagnons ou ex publiés en mai 2022

Vendredi 20 mai à La Bâtie-Neuve (Hautes-Alpes), Frida Bayens (81 ans) a été abattue, avec une arme à feu, par son mari, Josef De Man (80 ans) à leur domicile. C'est l'homme qui a téléphoné aux autorités pour annoncer "la volonté du couple de mettre fin à leurs jours", pourtant personne n'a pu interroger Madame sur ses intentions puisqu'elle était déjà morte quand les secours sont arrivés. L'octogénaire, qui a retourné ensuite l'arme contre lui, était encore en vie lorsqu'il a été transporté à l'hôpital. Il est décédé le lendemain.
Le procureur Florent Crouhy indique qu'il s'agit d'un "suicide de couple" alors qu'il n'y aucune indication sur le consentement de Madame à être abattue comme du gibier ! Non Monsieur le Procureur, se suicider c'est se donner la mort soi-même, quand on est abattue avec un fusil, c'est un meurtre, un #Féminicide suivi d'un suicide du mari !
Chaque année environ 22% des victimes de féminicide sont des femmes de plus de 70 ans qui sont sacrifiées dans l'indifférence générale médiatique, politique et judiciaire. Encore une fois, nous nous devons de rappeler qu'il n'y a ni amour ni compassion dans ce geste, c'est un crime de possession où un homme s'octroie un droit de vie et de mort sur sa compagne !

45. Frida

Abattue avec une arme à feu

Vendredi 20 mai à La Bâtie-Neuve (Hautes-Alpes), Frida Bayens (81 ans) a été abattue, avec une arme à feu, par son mari, Josef De Man (80 ans) à leur domicile. C'est l'homme qui a téléphoné aux autorités pour annoncer "la volonté du couple de mettre fin à leurs jours", pourtant personne n'a pu interroger Madame sur ses intentions puisqu'elle était déjà morte quand les secours sont arrivés. L'octogénaire, qui a retourné ensuite l'arme contre lui, était encore en vie lorsqu'il a été transporté à l'hôpital. Il est décédé le lendemain.

Vendredi 20 mai au lieu-dit "Chantereine" à Bossay-sur-Claize (Indre-et-Loire), Sylvie Collet (60 ans) a été abattue, avec un fusil, par son compagnon Philippe Retailleau (60 ans) à leur domicile. L'homme s'est ensuite suicidé avec la même arme.
Ce sont des voisins vivants à proximité qui auraient alerté les forces de l'ordre après avoir entendu des coups de feu dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 mai.
Selon les premiers éléments de l'enquête, Philippe a abattu sa compagne Sylvie, alors qu'elle se préparait pour aller au travail. La balle l'a atteinte au flanc droit. Il a ensuite prévenu ses collègues de son absence pour la journée, avant de mettre fin à ses jours d'une balle dans la tête.
Le parquet de Tours confirme qu'une enquête pour "homicide par conjoint" est ouverte #féminicide

44. Sylvie

Abattue avec un fusil

Vendredi 20 mai au lieu-dit "Chantereine" à Bossay-sur-Claize (Indre-et-Loire), Sylvie Collet (60 ans) a été abattue, avec un fusil, par son compagnon Philippe Retailleau (60 ans) à leur domicile. L'homme s'est ensuite suicidé avec la même arme.

Lundi 16 mai à Béziers (Hérault) Claire Bengattat (38 ans) a été poignardée à mort à son domicile, par son ex-compagnon Nasser T. (41 ans).
Il a prévenu la mère de la victime ainsi que la Police de son intention de passer à l'acte.
Il a ensuite pris la fuite à bord du véhicule de son ex-compagne. 
Nasser T. était CONNU de la Justice. Déjà condamné à 14 ans de prison et à une 2nde peine récemment pour violences sur la victime. Il avait été condamné à seulement 3 mois de prison et avait été libéré depuis 1 mois et demi.  Il faisait l'objet d'une interdiction de l'approcher et de séjourner dans le département. 
Le tueur est actuellement recherché par la Police.
Elle était mère de 2 enfants.

43. Claire

Poignardée à mort

Lundi 16 mai à Béziers (Hérault) Claire Bengattat (38 ans) a été poignardée à mort à son domicile, par son ex-compagnon Nasser T. (41 ans).
Il a prévenu la mère de la victime ainsi que la Police de son intention de passer à l'acte.
Il a ensuite pris la fuite à bord du véhicule de son ex-compagne.

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), Sarah Goujon (32 ans) a été égorgée par son "amant" Jonathan Cune (38 ans) qui était également son employeur dans une auto-école. L'homme avait auparavant poignardé à mort son ex-épouse Audrey Clément (34 ans), avec qui il était en instance de divorce, ainsi que leur fillette Albane (5 ans) à leur domicile de Gergy. L'homme s'est ensuite suicidé en sautant d'un viaduc à Cruseilles (Haute-Savoie) #crimesdepossession

Il s'agit donc d'un double féminicide par compagnon ou ex et un infanticide 😱😱

"L'agence France presse précise que le suspect entretenait une liaison avec sa secrétaire et qu'il devait divorcer de son épouse."

C'est l'époux de cette femme qui a donné l'alerte, s'inquiétant de ne pas la voir rentrer alors qu'elle avait rendez-vous avec son employeur et "amant". Les pompiers et la Police se sont rendus sur le parking d’une zone commerciale et ont découvert la jeune femme qui agonisait après avoir été égorgée.
Les policiers ont alors foncé au domicile de l'employeur/"amant" et ont trouvé les corps de son ex-épouse et de sa fillette, décédées.

En suivant la localisation du téléphone de Jonathan Cune, les enquêteurs l'ont trouvé décédé en bas d'un viaduc en Haute-Savoie, il s'est suicidé.

Les enquêteurs sont toujours à l'œuvre sur les différentes scènes de crime. Le procureur devrait communiquer davantage d'informations dans les prochaines heures mais indique que "le piste du drame familial est privilégié" 😡
Sarah était mère de 2 enfants.
Jonathan Cune avait déjà été condamné pour violences conjugales.

42. Sarah

Poignardée et égorgée à mort

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), Sarah Goujon (32 ans) a été égorgée par son "amant" Jonathan Cune (38 ans) qui était également son employeur dans une auto-école. L'homme avait auparavant poignardé à mort son ex-épouse Audrey Clément (34 ans), avec qui il était en instance de divorce, ainsi que leur fillette Albane (5 ans) à leur domicile de Gergy. L'homme s'est ensuite suicidé en sautant d'un viaduc à Cruseilles (Haute-Savoie) #crimesdepossession

Il s'agit donc d'un double féminicide par compagnon ou ex et un infanticide 😱😱

"L'agence France presse précise que le suspect entretenait une liaison avec sa secrétaire et qu'il devait divorcer de son épouse."

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai au lieu-dit Bougerot à Gergy (Saône-et-Loire), Audrey Clément (34 ans) a été poignardée à mort par son ex-mari Jonathan Cune (38 ans) à leur domicile. Il aurait aussi tué leur fillette Albane (5 ans). De plus, le corps d'une autre femme, Sarah Goujon (32 ans), a également été trouvé sur un parking dans la commune proche de Saint-Rémy. Elle a été égorgée par le même homme qui serait son "amant" et employeur dans une auto-école.  L'homme se serait ensuite suicidé en sautant d'un viaduc à Cruseilles (Haute-Savoie) #Crimesdepossession

Il s'agit donc d'un double féminicide par compagnon ou ex et  un infanticide 😱😱

"L'agence France presse précise que le suspect entretenait une liaison avec sa secrétaire et qu'il devait divorcer de son épouse."

C'est l'époux de cette femme qui a donné l'alerte, s'inquiétant de ne pas la voir rentrer alors qu'elle avait rendez-vous avec son employeur et "amant". Les pompiers et la Police se sont rendus sur le parking d’une zone commerciale et ont découvert la jeune femme qui agonisait après avoir été égorgée.
Les policiers ont alors foncé au domicile de l'employeur/"amant" et ont trouvé les corps de son ex-épouse Audrey et de sa fillette Albane, décédées.

En suivant la localisation du téléphone de Jonathan Cune, les enquêteurs l'ont trouvé décédé en bas d'un viaduc en Haute-Savoie, il s'est suicidé.

Les enquêteurs sont toujours à l'œuvre sur les différentes scènes de crime. Le procureur devrait communiquer davantage d'informations dans les prochaines heures mais indique que "le piste du drame familial est privilégié" 😡

Jonathan Cune avait déjà été condamné pour violences conjugales.

41. Audrey

Poignardée avec sa fille Albane

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai au lieu-dit Bougerot à Gergy (Saône-et-Loire), Audrey Clément (34 ans) a été poignardée à mort par son ex-mari Jonathan Cune (38 ans) à leur domicile. Il aurait aussi tué leur fillette Albane (5 ans). De plus, le corps d'une autre femme, Sarah Goujon (32 ans), a également été trouvé sur un parking dans la commune proche de Saint-Rémy. Elle a été égorgée par le même homme qui serait son "amant" et employeur dans une auto-école. L'homme se serait ensuite suicidé en sautant d'un viaduc à Cruseilles (Haute-Savoie) #Crimesdepossession

Il s'agit donc d'un double féminicide par compagnon ou ex et un infanticide 😱😱

"L'agence France presse précise que le suspect entretenait une liaison avec sa secrétaire et qu'il devait divorcer de son épouse."

Dimanche 8 mai à Grézieu-la-Varenne (Rhône), Nathalie Ducrot (33 ans) a été mortellement poignardée par son ex-compagnon Mourad Boudjenane (47 ans) devant son domicile. 3 de leurs 4 enfants (13, 10, 6 et 4 ans) étaient présents dans l'habitation et ont été témoins des faits. Le meurtrier s’est rendu pour avouer les faits au commissariat de Vaulx-en-Velin où il a été immédiatement placé en garde à vue.
Les enfants ont été pris en charge par un voisin, puis par les secours qui ont mis en place un important dispositif d’aide psychologique.
Le couple était séparé depuis plusieurs semaines #crimedepossession  
Nathalie était victime depuis plusieurs années de violences conjugales. Elle avait déposée plainte à plusieurs reprises notamment en mars 2022. Son conjoint Mourad Boudjenane avait été placé en garde à vue puis sous contrôle judiciaire dans la foulée en attendant son jugement en août prochain. Il avait reçu l'interdiction d'entrer en contact avec Nathalie mais pourtant, il a continué à la harceler et à rôder devant son domicile. Elle a réclamé et obtenu un Téléphone Grave Danger le 29 avril 2022 mais elle n'aurait pas pu l'activer au moment de son agression et de sa mort. 
Le parquet confirme qu'une enquête est ouverte pour "homicide par conjoint" #Féminicide Mourad Boudjenane a été mis en examen puis écroué mardi après-midi au tribunal judiciaire de Lyon pour meurtre par conjoint. Il a refusé l’assistance de son avocat pendant la garde à vue et son audition par le magistrat.

40. Nathalie

Poignardée à mort

Dimanche 8 mai à Grézieu-la-Varenne (Rhône), Nathalie Ducrot (33 ans) a été mortellement poignardée par son ex-compagnon Mourad Boudjenane (47 ans) devant son domicile. 3 de leurs 4 enfants (13, 10, 6 et 4 ans) étaient présents dans l'habitation et ont été témoins des faits. Le meurtrier s’est rendu pour avouer les faits au commissariat de Vaulx-en-Velin où il a été immédiatement placé en garde à vue.

Dans la nuit de Samedi à Dimanche 8 mai à Bourgouin-Jallieu (Isère) Julie Rubod (26 ans) a été tuée par son ex-compagnon Felson Cachet (32 ans) en présence de leur enfant (3 ans). Son corps a été retrouvé mutilé et étranglé à l'arrière d'un fourgon garé à Lyon (Rhône). Elle avait été enlevée, avec son fils, quelques heures plus tôt par cet homme sur un parking. Après l'avoir tuée, il a appelé sa propre mère lui demandant de venir récupérer l'enfant puis il a pris la fuite. C'est elle qui a prévenu la Police.
L'homme était "très défavorablement connu des services notamment pour violences conjugales, et faisait déjà l’objet de deux fiches de recherches." 
Il était activement recherché.
Ce dimanche 8 mai, en fin de matinée, le meurtrier s'est rendu de lui-même dans un commissariat.
Dans un communiqué, la procureure confirme qu'il s'agit d'un #féminicide et indique que la jeune femme avait déjà été victime de violences conjugales de la part cet homme.
Felson Cachet a été déféré ce mardi devant une juge d’instruction du pôle de l’instruction de Grenoble. Il a été mis en examen et écroué pour «meurtre par ex-concubin» et pour «atteinte à la vie privée par localisation par ex-concubin», commise entre le 1er janvier et le 7 mai à Aoste, Virieu, Bourgoin-Jallieu et dans le département de l’Isère.

39. Julie

Battue et étranglée à mort

Dans la nuit de Samedi à Dimanche 8 mai à Bourgouin-Jallieu (Isère) Julie Rubod (26 ans) a été tuée par son ex-compagnon Felson Cachet (32 ans) en présence de leur enfant (3 ans). Son corps a été retrouvé mutilé et étranglé à l'arrière d'un fourgon garé à Lyon (Rhône). Elle avait été enlevée, avec son fils, quelques heures plus tôt par cet homme sur un parking. Après l'avoir tuée, il a appelé sa propre mère lui demandant de venir récupérer l'enfant puis il a pris la fuite. C'est elle qui a prévenu la Police.

Mardi 3 mai à Coignières (Yvelines), Liza Laugier (31 ans) a été battue et étranglée à mort par son compagnon (25 ans) à leur domicile. « Des traces de strangulation, des plaies à la tête et à la bouche ont été constatés sur le corps de la victime» et l'appartement présentait des traces de lutte et de sang.
Ce sont des voisins qui ont prévenu la police et malgré leur intervention rapide, la victime était déjà décédée.
Le compagnon était déjà connu de la Justice puisqu'il avait été arrêté le 20 AVRIL 2022 pour violences conjugales sur Liza. Il avait été relâché à l'issue de sa garde à vue car la victime n'avait pas souhaité porter plainte. #JusticeLaxiste 🤬
L'homme a été interpellé et placé en garde à vue.
Une enquête est ouverte pour "homicide par conjoint" #Féminicide  Il a été mis en examen et écroué ce jeudi 5 mai

38. Liza

Battue et étranglée à mort

Mardi 3 mai à Coignières (Yvelines), Liza Laugier (31 ans) a été battue et étranglée à mort par son compagnon (25 ans) à leur domicile. « Des traces de strangulation, des plaies à la tête et à la bouche ont été constatés sur le corps de la victime» et l'appartement présentait des traces de lutte et de sang.

Mercredi 4 mai à Gratentour (Haute-Garonne), Lily Pequin (32 ans) a été abattue avec un fusil par son ex-compagnon Julien Costes (36 ans) à leur domicile. L’homme a téléphoné lui-même aux gendarmes pour avouer les faits.
Malgré l'intervention rapide des secours, la victime n'a pas pu être réanimée, elle aurait reçu plusieurs impacts de balle. Selon l'ex-compagnon, ils se seraient "disputés" et il y aurait mis un terme à coups de fusil 😡
Le couple, qui a deux enfants (3 et 8 ans), était séparé depuis un an #crimedepossession
L'homme a été interpellé et placé en garde à vue. 
Il a été déféré ce jeudi 5 mai et mis en examen pour homicide volontaire sur ex-conjoint. Il a été placé en détention provisoire.

37. Lily

Abattue avec un fusil

Mercredi 4 mai à Gratentour (Haute-Garonne), Lily Pequin (32 ans) a été abattue avec un fusil par son ex-compagnon Julien Costes (36 ans) à leur domicile. L’homme a téléphoné lui-même aux gendarmes pour avouer les faits.

Lundi 2 mai à Champcevinel (Dordogne), le corps d'une femme (40 ans) a été découvert à son domicile. Elle a été battue à mort par son compagnon David Ablancourt (51 ans) qui a ensuite pris la fuite. Il a été retrouvé mort dans son atelier, dans une autre commune à proximité, après s'être suicidé par pendaison.
D'après SudOuest.fr l'homme était "connu défavorablement des services de Justice". 
Il avait été condamné pour l'avoir frappée en 2014 à 6 mois avec sursis. En 2018, il avait récidivé et été condamné à 2 mois ferme. 
Encore une fois, ce n'est pas la victime qui a été protégée mais LE VIOLENT !!! 
#Honte à cette Justice machiste misogyne.
Une enquête est en cours, la piste privilégiée est celle d'un #féminicide suivi d'un suicide.
La victime était mère de 2 enfants.

36. XX

Battue à mort

Lundi 2 mai à Champcevinel (Dordogne), le corps d'une femme (40 ans) a été découvert à son domicile. Elle a été battue à mort par son compagnon David Ablancourt (51 ans) qui a ensuite pris la fuite. Il a été retrouvé mort dans son atelier, dans une autre commune à proximité, après s'être suicidé par pendaison.

Dimanche 1er mai à Vaulx-en-Velin (Rhône), Marie-Reine (36 ans) a été poignardée à mort par son mari Jean-Louis Cadet (39 ans) à leur domicile. L'homme a ensuite pris la fuite avant de se rendre au commissariat.
3 de leurs 5 enfants (4, 10 et 12 ans) étaient présents au moment des faits et ont été hospitalisés en état de choc. C'est le plus grand des 3 qui a prévenu les secours, les deux aînés de la fratrie (18 et 21 ans) étaient absents.

L'homme serait déjà connu de la Justice pour des faits de violences sur une précédente compagne.

Une enquête est en cours pour "homicide par conjoint" #Féminicide Jean-Louis Cadet a été mis en examen et écroué.

35. Marie-Reine

Poignardée à mort

Dimanche 1er mai à Vaulx-en-Velin (Rhône), Marie-Reine (36 ans) a été poignardée à mort par son mari Jean-Louis Cadet (39 ans) à leur domicile. L'homme a ensuite pris la fuite avant de se rendre au commissariat.
3 de leurs 5 enfants (4, 10 et 12 ans) étaient présents au moment des faits et ont été hospitalisés en état de choc. C'est le plus grand des 3 qui a prévenu les secours, les deux aînés de la fratrie (18 et 21 ans) étaient absents.